Bois énergie

Bien se chauffer au bois pour moins polluer

De nombreux foyers drômois se chauffent déjà au bois. Et, avec la hausse du prix du gaz, du fioul et de l’électricité, cette énergie séduit de plus en plus.

Pour éviter d’augmenter les émissions de particules fines dans l’air extérieur qui peuvent représenter jusqu’à 63 % des particules fines sur notre territoire par temps de grand froid, quelques conseils s’imposent.

Une cheminée ouverte n’est pas un bon moyen pour se chauffer

Le rendement d’une cheminée ouverte est en moyenne de 15 %

Quand vous mettez une bûche, 85 % de l’énergie qu’elle fournit part dans les fumées. La combustion du bois y est peu efficace, et génère des émissions importantes de polluants qui contribuent à dégrader la pollution de l’air extérieur.

Bois énergie - Rénov habitat

Poêle à bois - Solution énergétique

Bon à savoir

Un appareil performant émet jusqu’à 10 fois moins de particules fines qu’un vieux poêle.

Quel équipement pour ma maison ?

Les poêles modernes sont de plus en plus performants :

Les poêles à bûches ont un rendement assez élevé à régime normal

(70 à 85 %), plus faible en allure réduite.

Les poêles à granulés ont un meilleur rendement

(supérieur à 85 %). 


Pour choisir votre appareil, fiez-vous au label « Flamme Verte ».

Leur combustion est optimisée et ils rejettent peu de particules fines dans les fumées. En effet, si la combustion ne se passe pas bien (pas assez d’oxygène, trop d’oxygène, bois humide…), elle émet plus de polluants et renvoie moins de chaleur.

Les performances des chaudières domestiques ont également beaucoup évoluées. Elles peuvent être équipées d’un silo ou d’une réserve pour une alimentation automatique. Vous bénéficiez ainsi du confort d’un chauffage central.  

Une installation bien dimensionnée et bien installée :

Si vous installez un poêle ou une chaudière dans votre logement, vous pouvez également bénéficier d’aides en fonction de vos ressources pour cela vous devez faire appel à un professionnel RGE QUALIBOIS.  Il vous apportera son savoir-faire et son expérience.

Un professionnel qualifié pour vous accompagner à chaque étape

  • Déterminer la puissance optimale de l’appareil en fonction du volume à chauffer et de l’isolation de votre maison.
  • Choisir la localisation optimale dans la maison pour profiter par exemple de l’inertie d’un mur.
  • Utiliser le conduit de cheminée existant ou une pose en façade est plus adaptée car la qualité du tirage et votre sécurité dépendent également d’un bon conduit.

Bien utiliser son appareil pour moins polluer

Le rendement des appareils et les émissions de polluants dégagés par la combustion dans l’air extérieur dépendent également beaucoup de la manière dont on les utilise.